Photographier l’automne

C’est (finalement) l’automne! Et bien que ce soit une saison froide, parfois grisâtre et précurseur de l’hiver, il n’en demeure pas moins que c’est une saison extraordinaire pour la photo de nature et de paysages.

La richesse des couleurs de nos majestueuses forêts fait la joie de nombreux photographes en cette saison. Que ce soit à deux pas de chez vous ou un peu plus loin, vous tomberez inévitablement devant un arbre qui a revêtu sa robe rouge, rose, jaune ou orangée et qui n’attend que d’être pris en photo.

Rivière d'automne, Sainte-Adèle (Québec)
Rivière d’automne, Sainte-Adèle (Québec) – 13,0 s à f/11, ISO 100, 13mm sur APS avec filtre densité neutre et polarisant

Zen avec la nature

Avant de dégainer votre appareil dans tous les sens, prenez le temps de vous imprégner de cette nature changeante. Allez vous promener dans un parc, un boisé ou une forêt, relaxez et observez. Faites appel à vos sens et contemplez ce que vous offre la nature à l’automne.

Couleurs d'automne - Saint-Donat (Québec)
Couleurs d’automne, Saint-Donat (Québec) – 1/10 s à f/11, ISO 100, 24 mm sur APS-C

Trouvez votre sujet

Prendre une photo est à la fois simple et complexe. Simple, car il suffit d’appuyer sur le déclencheur, complexe, car vous voulez exprimer un sentiment ou une émotion. Faire de la photo, c’est d’abord pour sois. Qu’est-ce qui vous attire? Qu’est-ce que vous aimez dans la scène que vous êtes en train d’observer? Identifiez cet élément, c’est votre sujet!

Épurez votre sujet

Éliminer tous les éléments indésirables de votre cadre. Simplifiez au maximum votre composition. Un enseignant en photographie m’a déjà dit un jour: « il ne faut pas regarder ce que nous pouvons ajouter, il faut regarder ce que nous pouvons enlever ». Soyez minimaliste et isolez votre sujet.

Gouttelettes d'eau sur feuille d'automne
Gouttelettes d’eau sur feuille d’automne – Programme (P), 1/80 s à f/4,0, ISO 400

Ne pensez plus aux réglages

Ne vous laissez pas distraire par les multiples réglages. Allez-y au plus simple et ne touchez plus à vos réglages pour cette séance photo. C’est une démarche personnelle et émotionnelle, pas un concours.

Voici les réglages que j’utilise pour ce type de sortie photo:

  • Mode d’exposition: programme (P)
  • Balance des blancs: ensoleillé/lumière du jour (même s’il fait nuageux)
  • Sensibilité: ISO automatique (AUTO)
  • Mesure de l’exposition: mode de mesure évaluative/matricielle

Je modifie ces réglages uniquement si j’éprouve le besoin de réaliser quelque chose de particulier, mais c’est plus rare quand je suis dans une démarche contemplative. De plus, je ne m’embarrasse pas d’un trépied sauf si je veux faire des pauses lentes près d’un cours d’eau ou bien photographier l’immensité d’un paysage.

Contraste et couleurs

L’automne étant une saison riche en couleurs vives et chaudes, n’hésitez pas à juxtaposer des couleurs intenses et des arrière-plans plus neutres (gris, vert, brun, etc.) pour donner du contraste à votre photo. C’est d’ailleurs ce contraste qui attire notre regard à l’automne, car les couleurs vives des feuilles contrastent avec le tronc des arbres (brun, gris-brun, blanc-gris), les rochers (gris), l’herbe (jaune, beige ou brune) ou les sentiers (gris, brun). Donc, n’hésitez pas à vous servir de ces éléments pour faire ressortir les couleurs dans votre photo.

Feuille d'automne
Feuille d’automne – Programme (P), 1/80 s à f/4,0, ISO 400

Conclusion

Rappelez-vous que ce qui compte vraiment, n’est pas la quantité de photos que vous prenez mais la qualité. Donc, prenez le temps:

  • Écoutez, sentez, ressentez;
  • Observez et analysez votre scène, votre sujet;
  • Réfléchissez à ce que vous voulez montrer;
  • Composez et organisez votre cadre;
  • Simplifiez et épurez votre composition;
  • Prenez le temps d’essayer et d’expérimenter.

La photo est d’abord une démarche personnelle. Il faut être satisfait de nos photos, ce sont nos petits trésors et ils n’ont pas besoin de toujours être appréciés par les autres.

Petit exercice

  1. Reprenez les réglages que je vous ai mentionnés précédemment. Configurez votre appareil avant de sortir pour ne plus y penser:
    • Mode d’exposition programme (P)
    • Balance des blancs sur ensoleillé/lumière du jour
    • Sensibilité ISO automatique
    • Mesure de l’exposition évaluative/matricielle
  2. Apportez un seul objectif zoom avec vous. Sélectionnez un grand-angle qui peut couvrir une plage focale tels un 18-55mm ou bien un 24-70mm et installez-le sur votre boitier.
  3. Laissez votre trépied, vos filtres, votre télécommande et tout le reste à la maison.
  4. Maintenant, sortez et marchez! Promenez-vous à l’extérieur et attendez une vingtaine de minutes avant de sortir votre appareil. Laissez-vous imprégner par la nature.

Bonne photo!

Avez-vous rapporté des trésors? Est-ce qu’une démarche d’introspection comme celle-ci vous a permis d’être plus zen avec la naturel? N’hésitez pas à commenter!

Vous avez aimé? Partagez!