Comment photographier des éclairs

Cause d’une grande peur chez beaucoup d’enfants, les orange fascinent et impressionnent toujours les adultes par leur puissance. Le vent se lève, le ciel s’obscurcit, le tonnerre gronde et les flashs de lumières de la foudre déchirent le ciel. Le spectacle d’un éclair impressionne à tout coup.

Éclairs autour du Stade Olympique de Montréal (2016)
Éclairs autour du Stade Olympique de Montréal (2016)

Sécurité et mise en garde

Les orages s’accompagnent généralement de vents parfois très violents capables de briser des branches, déraciner des arbres et endommager des toitures. Les débris pourraient vous blesser sérieusement. Soyez toujours à l’abri lorsque vous photographiez des orages.

Selon Environnement Canada, la probabilité d’être frappé par la foudre au cours de notre vie est d’environ 1 sur un million. La foudre tue de 6 à 12 personnes chaque année au Canada, et en blesse sérieusement 60 à 70 autres.

Pour plus d’information sur la foudre et comment vous mettre à l’abri, visitez http://www.cchst.ca/oshanswers/safety_haz/lightning.html

Les mises en garde d’usage ayant été faites, passons au sujet qui vous intéresse: la photo d’orage…

Trouver des cellules orageuses

Les sites Internet de météo traditionnels ainsi que les applications météo sur les téléphones intelligents vous indiqueront l’emplacement, la direction et l’horaire des cellules orageuses.

Voici quelques sites Internet pour vous aider à les trouver:

  • Le très populaire site Météomedia — https://www.meteomedia.com/ca qui vous propose également une application mobile.
  • Le très officiel site d’Environnement Canada du Gouvernement du Canada — https://meteo.gc.ca/canada_f.html
  • Enfin, sur les boutiques Google Store et Apple Store, vous trouverez plusieurs applications de cartes météorologiques et radar météo pour suivre l’évolution des orages dans votre région;

Repérage

Un petit conseil: effectuez un repérage à l’avance afin d’avoir en tête quelques emplacements sécuritaires où vous pourrez prendre des photos d’orage. Lorsque le temps sera venu, vous ne partirez pas longuement en quête d’un emplacement idéal pour réaliser vos photos, vous serez déjà prêt.

Équipements

  • Votre appareil photo préféré avec un mode manuel (M);
  • Un trépied solide et lesté (attention au vent qui pourrait jeter votre appareil par terre lors de l’orage);
  • Un objectif grand-angle si le paysage s’y prête bien ou bien un petit téléobjectif zoom tel qu’un 70-200mm si vous êtes loin de l’orage;
  • Un étui protecteur contre la pluie (toile de plastique, étui étanche, etc.) pour votre appareil et l’objectif même si votre boîtier est tropicalisé;
  • Recommandé: une télécommande sans fil ou un intervallomètre pour rester à l’abri durant la prise de photos.

Anecdote

J’ai réalisé la photo suivante à Florence en mai 2017 lors d’un voyage en Italie. L’orage arrivait tranquillement du nord-ouest. Une jeune femme tout près de moi voulait également prendre des photos de l’orage. Elle avait activé le mode rafale de son appareil et essayait tant bien que mal de capturer une image de la foudre en maintenant le déclencheur enfoncé. Malheureusement, elle a rempli sa carte mémoire bien avant d’avoir pu y arriver.

Orage sur la Florence, Italie (2017)
Orage sur la Florence, Italie (2017)

Réglages pour photo d’orage la nuit

La photographie d’orage NE se réalise PAS en mode rafale. Pour photographier des éclairs, vous devez effectuer des poses lentes, c’est-à-dire d’exposer votre capteur pendant des dizaines de secondes.

Comme nous voulons garder les ISO à leur plus bas, une vitesse contrôlée et une petite ouverture (grand « f ») pour aller chercher du détail et de la profondeur de champ pour avoir des éclairs bien nets, l’appareil doit être configuré en mode manuel (M).

Les réglages vont évidemment varier en fonction de la lumière extérieure. Je vous propose les réglages suivants lorsque c’est la nuit. N’hésitez pas à modifier les ISO ou la vitesse pour vous adapter à l’environnement. Notez qu’il est possible de prendre des photos de jour, mais vous devrez utiliser un filtre de densité neutre pour exposer longtemps ou bien un détecteur d’éclairs (lightning sensors).

L’idée derrière les réglages

Le but est de bien exposer l’environnement sans les éclairs. Que ce soit une ville, un bâtiment, un pont, un lac, une montagne, etc., vous devrez configurer votre boîtier pour prendre une photo du paysage comme s’il n’y avait pas de foudre, mais avec une vitesse de pose lente.

Ainsi, comme en photo de paysage: fermez beaucoup votre diaphragme (ouverture) pour avoir une grande profondeur de champ (PDC) et conservez une valeur de sensibilité (ISO) très basse.

Enfin, s’il fait trop claire, vous devrez utiliser un filtre à densité neutre pour être en mesure d’exposer plusieurs secondes sans surexposer l’image.

Réglages de base

  • Mode manuel (M);
  • Sensibilité: ISO 100 ou 200;
  • Ouverture du diaphragme: entre f/8 à f/11 sur capteur APS-C ou entre f/16 à f/22 sur capteur plein format (full frame);
  • Vitesse d’obturation: entre 15 à 30 secondes.

N’oubliez que vous devez ajuster vos réglages en fonction de la scène devant l’appareil lorsqu’il n’y a pas d’éclairs tout en gardant une vitesse de pose lente. Donc, montez ou descendez un peu les ISO, ouvrez ou fermez un peu le diaphragme et augmentez ou diminuez les temps de pauses dans les limites que je vous ai proposées pour bien exposer le paysage sans la foudre.

Comment prendre la photo

Comme la foudre voyage à la vitesse de la lumière, il est déjà trop tard quand vous appuyez sur le déclencheur. Vous devez donc prendre de nombreuses photos tout en exposeant longtemps. La foudre étant extrêmement lumineuse, ne vous inquiétez pas, elle sera très visible sur votre photo. L’utilisation d’un intervallomètre s’avère fort utile puisqu’il vous permet de prendre une nouvelle photo automatiquement à la fin de la précédente.

Éclairs sur la Florence, Italie (2017)
Éclairs sur la Florence, Italie (2017)

Chance et patience

Vous n’obtiendrez pas un éclair sur chacune de vos photos, bien au contraire! Et lorsque vous en aurez, elles ne seront pas toujours d’une belle forme. Vous devrez effectuer plusieurs prises et effacer beaucoup de fichiers.

De plus, l’orage peut prendre une autre direction ou même ne pas pointer le bout de son nez. Une cellule orageuse ne veut pas nécessairement dire des éclairs. D’ailleurs, j’ai un collège photographe qui tente depuis 2 ans de réaliser un cliché d’éclair en vain.

Soyez patient, soyez prudent et ne désespérez pas! 😉

Vous avez aimé? Partagez!